Actualite

Voeux 2015
mercredi 28 janvier 2014 I 20h30 Vivaldi, Tartini

MUNCHHAUSEN, ÉGLISE SAINT-PANTALÉON | CONCERT GRATUIT

Les voies de l’éternité

Giuseppe Tartini était considéré en son temps comme « l’ornement le plus éminent de la ville de Padoue », un philosophe, un sage, voire un saint. Et pourtant avant de se consacrer à l’étude, il eut une jeunesse agitée, avec une passion égale pour le violon et l’escrime. Ce n’est qu’après avoir obtenu le pardon pour son mariage secret avec l’une de ses élèves qu’il regagne sa ville pour y être nommé premier violon et chef d’orchestre. La seconde partie de sa vie, il la consacre à l’enseignement et à l’écriture. Les Concertos pour violoncelle qu’il compose tardivement allient, à l’image de toute une vie, virtuosité, légèreté et mélancolie. Le poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini, lui, était loin d’être un saint, et pourtant il n’a jamais cessé de s’attacher au Largo du Concerto pour flûte piccolo, cordes et basse continue en ut majeur d’Antonio Vivaldi. Nombreux sont ses films qui le font figurer en guise de bande son ; c’est le cas du chef d’œuvre Mamma Roma. Ce passage constituait cette part d’éternité qu’il cherchait à nous livrer de son Italie à lui ; une Italie éternelle qu’on dégustera jusqu’à l’ivresse à l’écoute des Quatre Saisons. L’occasion également d’apprécier la précision d’exécution et la direction de la nouvelle super-soliste de l’OPS, Charlotte Juillard, par ailleurs premier violon du Quatuor Zaïde.
VIVALDI | Concerto pour flûte piccolo, cordes et basse continue en ut majeur RV443
TARTINI | Concerto n° 2 pour violoncelle et orchestre en ré majeur

VIVALDI | Les Quatre Saisons
Charlotte JUILLARD
Charlotte JUILLARD
Alexandre SOMOV
Alexandre SOMOV
• Charlotte JUILLARD violon soliste et direction biographie • Alexandre SOMOV violoncelle biographie • Sandrine PONCET-RETAILLAUD piccolo biographie

jeudi 29 janvier 2014 I 20h Vivaldi, Tartini

STRASBOUR, EGLISE SAINT THOMAS | TARIF UNIQUE 10 €, TARIF JEUNES 6 €

Les voies de l’éternité

Giuseppe Tartini était considéré en son temps comme « l’ornement le plus éminent de la ville de Padoue », un philosophe, un sage, voire un saint. Et pourtant avant de se consacrer à l’étude, il eut une jeunesse agitée, avec une passion égale pour le violon et l’escrime. Ce n’est qu’après avoir obtenu le pardon pour son mariage secret avec l’une de ses élèves qu’il regagne sa ville pour y être nommé premier violon et chef d’orchestre. La seconde partie de sa vie, il la consacre à l’enseignement et à l’écriture. Les Concertos pour violoncelle qu’il compose tardivement allient, à l’image de toute une vie, virtuosité, légèreté et mélancolie. Le poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini, lui, était loin d’être un saint, et pourtant il n’a jamais cessé de s’attacher au Largo du Concerto pour flûte piccolo, cordes et basse continue en ut majeur d’Antonio Vivaldi. Nombreux sont ses films qui le font figurer en guise de bande son ; c’est le cas du chef d’œuvre Mamma Roma. Ce passage constituait cette part d’éternité qu’il cherchait à nous livrer de son Italie à lui ; une Italie éternelle qu’on dégustera jusqu’à l’ivresse à l’écoute des Quatre Saisons. L’occasion également d’apprécier la précision d’exécution et la direction de la nouvelle super-soliste de l’OPS, Charlotte Juillard, par ailleurs premier violon du Quatuor Zaïde.
CONCERT SANS ENTRACTE
VIVALDI | Concerto pour flûte piccolo, cordes et basse continue en ut majeur RV443
TARTINI | Concerto n° 2 pour violoncelle et orchestre en ré majeur
VIVALDI | Les Quatre Saisons
Charlotte JUILLARD
Charlotte JUILLARD
Alexandre SOMOV
Alexandre SOMOV
• Charlotte JUILLARD violon soliste et direction biographie • Alexandre SOMOV violoncelle biographie • Sandrine PONCET-RETAILLAUD piccolo biographie

dimanche 1 fevrier 2015 | 11h Musique de chambre | Couperin, Bonport,Bach, Haendel

AUDITORIUM DE LA CITÉ DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE | TARIF UNIQUE 10 €, TARIF JEUNES 6 €

COUPERIN | Concert royal n° 7 “Les Goûts réunis” en sol mineur pour hautbois et continuo)
BONPORTI | 7e Invention en ré majeur pour violon et continuo
BACH | 3e Sonate pour violoncelle et clavecin en sol mineur
HAENDEL | 6e Sonate pour hautbois, violon et continuo HWV385
musique de chambre

L’Europe baroque

Le voyage commence en France avec une œuvre de François Couperin (1668-1733), le Concert n°7 tiré des Goûts réunis (édités en 1724) dont le titre sonne comme une définition, puisque s’y croisent influences françaises et italiennes, sonorités évoquant Lully et passages rappelant Corelli. Cette page cosmopolite, à la fois gracieuse et grave, fait en outre souvent penser à Bach. Contemporain du musicien de la cour de Versailles, l’Italien Francesco Antonio Bonporti (1672-1749) imagina dix Invenzioni da camera, pour violon et basse continue (1712), pièces d’une grande inventivité harmonique dont Jean-Sébastien Bach (1685-1750) fut un grand admirateur. Quatre d’entre elles – dont cette septième – lui furent même attribués par erreur à la fin du XIXe siècle lorsqu’Alfred Dörffel édita ses œuvres complètes. On retrouvera fort logiquement le Cantor de Leipzig dans ce programme avec sa Sonate pour violoncelle et clavecin n°3 BWV 1029 (originellement écrite pour viole de gambe, vraisemblablement lorsque le compositeur est a Coethen entre 1717 et 1722), élément majeur du corpus chambriste de Bach. Le concert s’achèvera avec une autre “baroque star”, Georg Friedrich Haendel (1685-1759) et sa Sonate n°6 pour hautbois, violon et continuo HWV 385, partition de jeunesse d’un compositeur – alors âgé de dix ans ! – fasciné par les possibilités du hautbois. Son authenticité demeure cependant douteuse, certains affirmant qu’elle fut écrite par Johann Pfeiffer (1697-1761). Quoi qu’il en soit l’auditeur ne peut qu’être ébloui et séduit…
Accent 4
30 ans
• Thomas GAUTIER violon biographie • Sébastien GIOT hautbois biographie • Pierre CORDIER violoncelle biographie • Eva VALTOVA clavecin biographie

jeudi 5 fevrier 2015 | 20h Vertige de la déraison | Martinu, Bartok, Beethoven

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

VERTIGES DE LA DÉRAISON
À la fin de sa vie, Béla Bartók se hâta d'achever les partitions de son Troisième Concerto pour piano et son Concerto pour alto. Et, s’il eût été intéressant de voir comment le compositeur hongrois aurait signé le Finale du Concerto pour alto, l’oeuvre, telle qu’elle a été complétée par Tibor Serly, inscrit au répertoire un instrument trop peu favorisé par les compositeurs. Nul doute qu’Harold Hirtz, alto solo à l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et professeur au Conservatoire de Strasbourg, ne prenne beaucoup de plaisir dans les envolées quasi expressionnistes de cette composition de première grandeur. Il sera encouragé en cela par Carlo Rizzi que l’on connaît pour sa direction impétueuse de nombreux opéras à travers le monde entier. Avec un programme complété par l’une des plus grandes réussites du compositeur tchèque Bohuslav Martinů, Les Fresques de Piero della Francesca (1956) et l’immense Symphonie n° 6 en fa majeur, “Pastorale” de Ludwig van Beethoven, le sémillant chef d’orchestre milanais saura, à n’en pas douter, manifester toute son ardeur et sa maestria.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
MARTINU | Les Fresques de Piero della Francesca
BARTÓK | Concerto pour alto Sz. 120, BB128

BEETHOVEN | Symphonie n° 6 en fa majeur op. 68 « Pastorale »
Carlo RIZZI
Carlo RIZZI
Harold HIRTZ
Harold HIRTZ
• Carlo RIZZI direction biographie • Harold HIRTZ alto biographie

vendredi 6 fevrier 2015 | 20h Vertige de la déraison | Martinu, Bartok, Beethoven

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

VERTIGES DE LA DÉRAISON
À la fin de sa vie, Béla Bartók se hâta d'achever les partitions de son Troisième Concerto pour piano et son Concerto pour alto. Et, s’il eût été intéressant de voir comment le compositeur hongrois aurait signé le Finale du Concerto pour alto, l’oeuvre, telle qu’elle a été complétée par Tibor Serly, inscrit au répertoire un instrument trop peu favorisé par les compositeurs. Nul doute qu’Harold Hirtz, alto solo à l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et professeur au Conservatoire de Strasbourg, ne prenne beaucoup de plaisir dans les envolées quasi expressionnistes de cette composition de première grandeur. Il sera encouragé en cela par Carlo Rizzi que l’on connaît pour sa direction impétueuse de nombreux opéras à travers le monde entier. Avec un programme complété par l’une des plus grandes réussites du compositeur tchèque Bohuslav Martinů, Les Fresques de Piero della Francesca (1956) et l’immense Symphonie n° 6 en fa majeur, “Pastorale” de Ludwig van Beethoven, le sémillant chef d’orchestre milanais saura, à n’en pas douter, manifester toute son ardeur et sa maestria.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
MARTINU | Les Fresques de Piero della Francesca
BARTÓK | Concerto pour alto Sz. 120, BB128

BEETHOVEN | Symphonie n° 6 en fa majeur op. 68 « Pastorale »
Carlo RIZZI
Carlo RIZZI
Harold HIRTZ
Harold HIRTZ
• Carlo RIZZI direction biographie • Harold HIRTZ alto biographie

jeudi 12 fevrier 2015 | 20h L'âme russe | Tchaïkovski, Chostakovitch

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

L’ÂME RUSSE
C’est un immense chef qu’accueille l’OPS en la personne de Vassily Sinaisky qui fut l’assistant de Kirill Kondrachine à l’Orchestre philharmonique de Moscou (il sera l’un de ses successeurs à la tête de la prestigieuse phalange, entre 1991 et 1996), avant de remporter la Médaille d’or au Concours Karajan de Berlin, en 1973. Avec son compatriote, l’extraordinaire pianiste Denis Kozhukhin – lauréat de l’édition 2010 du Concours Reine Elisabeth – il a concocté un programme 100% russe rassemblant deux monuments du répertoire qui débute avec le mythique Concerto pour piano et orchestre n° 1 de Tchaïkovski. Dans cette page, considérée comme un des chevaux de bataille de la littérature pianistique, se mêlent bondissante virtuosité, lyrisme délicat et références à plusieurs danses populaires. Suivra la Symphonie n° 4 de Chostakovitch achevée en 1936 et créée… en 1961 à la faveur du dégel khrouchtchévien. Il est vrai que dans les années 1930, cette partition marquée par un langage musical âpre et novateur n’avait guère de chances d’échapper à la censure, d’autant que le compositeur venait d’être menacé par les foudres du régime (dans un article de La Pravda intitulé Tohu-bohu à la place de la musique) à propos de la création de son opéra Lady Macbeth de Mtsensk.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
TCHAÏKOVSKI | Concerto pour piano et orchestre n° 1 en si bémol mineur op. 23

CHOSTAKOVITCH | Symphonie n° 4 en ut mineur op. 43
Vassily SINAISKY
Vassily SINAISKY
Denis KOZHUKHIN
Denis KOZHUKHIN
• Vassily SINAISKY direction biographie • Denis KOZHUKHIN alto biographie

vendredi 13 fevrier 2015 | 20h L'âme russe | Tchaïkovski, Chostakovitch

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

L’ÂME RUSSE
C’est un immense chef qu’accueille l’OPS en la personne de Vassily Sinaisky qui fut l’assistant de Kirill Kondrachine à l’Orchestre philharmonique de Moscou (il sera l’un de ses successeurs à la tête de la prestigieuse phalange, entre 1991 et 1996), avant de remporter la Médaille d’or au Concours Karajan de Berlin, en 1973. Avec son compatriote, l’extraordinaire pianiste Denis Kozhukhin – lauréat de l’édition 2010 du Concours Reine Elisabeth – il a concocté un programme 100% russe rassemblant deux monuments du répertoire qui débute avec le mythique Concerto pour piano et orchestre n° 1 de Tchaïkovski. Dans cette page, considérée comme un des chevaux de bataille de la littérature pianistique, se mêlent bondissante virtuosité, lyrisme délicat et références à plusieurs danses populaires. Suivra la Symphonie n° 4 de Chostakovitch achevée en 1936 et créée… en 1961 à la faveur du dégel khrouchtchévien. Il est vrai que dans les années 1930, cette partition marquée par un langage musical âpre et novateur n’avait guère de chances d’échapper à la censure, d’autant que le compositeur venait d’être menacé par les foudres du régime (dans un article de La Pravda intitulé Tohu-bohu à la place de la musique) à propos de la création de son opéra Lady Macbeth de Mtsensk.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
TCHAÏKOVSKI | Concerto pour piano et orchestre n° 1 en si bémol mineur op. 23

CHOSTAKOVITCH | Symphonie n° 4 en ut mineur op. 43
Vassily SINAISKY
Vassily SINAISKY
Denis KOZHUKHIN
Denis KOZHUKHIN
• Vassily SINAISKY direction biographie • Denis KOZHUKHIN alto biographie

retour