Actualite

Prochains concerts

FIESTA LATINA : 31 décembre 2014 | 1er janvier 2015


> plus d'informations sur les concerts du 31 décembre et du 1er janvier
jeudi 8 janvier 2015 | 20h Les interlignes de la mémoire | Wagner, Brahms, Strauss

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 1

Les interlignes de la mémoire

Avec son Stradivarius “Tritton” de 1730, Kolja Blacher a eu l’occasion de se distinguer à maintes reprises, notamment sous la direction du regretté Claudio Abbado, mais c’est sans doute à l’occasion de l’enregistrement, à la fois en tant que directeur artistique et soliste, du Concerto pour violon et orchestre en ré mineur de Schumann en 2011 qu’il a vraiment rencontré la reconnaissance d’un public plus élargi. Ce violoniste berlinois, qui a été reçu dès l’âge de quinze ans à la Juilliard School de Musique à New York, a croisé les plus grands et construit son parcours non seulement sur la base d’un répertoire romantique (Beethoven, Brahms, Elgar ou Schumann) mais également autour de l’oeuvre de compositeurs résolument plus contemporains comme Luciano Berio, Paul Hindemith ou Magnus Lindberg. Il aborde en virtuose l’une des oeuvres les plus populaires de Brahms et sans doute de tout le répertoire violonistique, le Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77. Une oeuvre qui reste difficile d’exécution quitte à se refuser parfois aux violonistes même les plus aguerris, mais qui se laisse apprivoiser par ceux qui cherchent à révéler derrière son apparente complexité l’émotion naturelle qu’elle contient.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
WAGNER | Prélude du troisième acte de Lohengrin
BRAHMS | Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77

STRAUSS | Don Juan, poème symphonique op. 20
WAGNER | Ouverture et bacchanale de Tannhäuser
Pedro HALFFTER
Pedro HALFFTER
Kolja BLACHER
Kolja BLACHER
• Pedro HALFFTER direction biographie • Kolja BLACHER violon biographie

vendredi 9 janvier 2015 | 20h Les interlignes de la mémoire | Wagner, Brahms, Strauss

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 1

Les interlignes de la mémoire

Avec son Stradivarius “Tritton” de 1730, Kolja Blacher a eu l’occasion de se distinguer à maintes reprises, notamment sous la direction du regretté Claudio Abbado, mais c’est sans doute à l’occasion de l’enregistrement, à la fois en tant que directeur artistique et soliste, du Concerto pour violon et orchestre en ré mineur de Schumann en 2011 qu’il a vraiment rencontré la reconnaissance d’un public plus élargi. Ce violoniste berlinois, qui a été reçu dès l’âge de quinze ans à la Juilliard School de Musique à New York, a croisé les plus grands et construit son parcours non seulement sur la base d’un répertoire romantique (Beethoven, Brahms, Elgar ou Schumann) mais également autour de l’oeuvre de compositeurs résolument plus contemporains comme Luciano Berio, Paul Hindemith ou Magnus Lindberg. Il aborde en virtuose l’une des oeuvres les plus populaires de Brahms et sans doute de tout le répertoire violonistique, le Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77. Une oeuvre qui reste difficile d’exécution quitte à se refuser parfois aux violonistes même les plus aguerris, mais qui se laisse apprivoiser par ceux qui cherchent à révéler derrière son apparente complexité l’émotion naturelle qu’elle contient.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
WAGNER | Prélude du troisième acte de Lohengrin
BRAHMS | Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77

STRAUSS | Don Juan, poème symphonique op. 20
WAGNER | Ouverture et bacchanale de Tannhäuser
Pedro HALFFTER
Pedro HALFFTER
Kolja BLACHER
Kolja BLACHER
• Pedro HALFFTER direction biographie • Kolja BLACHER violon biographie

samedi 17 janvier 2015 | 17h Concert famille

Espace 22, Allée du Château de Sury à Vendenheim (67550) www.espace22.fr | TARIFS ENFANT 6 €, PARENT 10 €

NAZARE LE BRAVE | Conte arménien de Hovannes Toumanian, mis en musique par Jean-Christophe Garzia
Vous est-il arrivé d'avoir peur ? Très peur ? Très très peur ? ?
Au point de ne plus pouvoir vous contrôler ? Au point de hurler sans retenue ?
Peur au point de courir vous cacher sous un lit ou derrière un canapé ?
Non certainement pas…. pas à ce point là ! ! Ces peurs-là n'existent pas.
Pas dans la vraie vie… jamais nous ne rencontrerons quelqu'un qui a peur de tout, même de son ombre…. ces peurs-là sont bonnes pour les histoires que l'on raconte dans les livres, dans les contes, ou dans les films. D’ailleurs puisqu'on parle de ces peurs là… voici l'histoire d'un drôle de froussard… un froussard qui s'appelait Nazare.
Nazare
Nazare le Brave
• Hedy KERPITCHIAN violon biographie • Jean-Christophe GARZIA alto biographie • Olivier ROTH violoncelle biographie • Gilles VENOT contrebasse biographie • Anne CLAYETTE flûte biographie • Philippe BERTRAND basson biographie • Stephan FOUGEROUX percussion biographie • Eric WOLFF récitant biographie

jeudi 22 janvier 2014 I 20h Une baguette étincelante | Mozart, Strauss, Britten, Mendelssohn

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

Une baguette édtincelante

Dans le monde très masculin de la direction d’orchestre, Julia Jones fait figure d’exception. Celle qui fut notamment directrice musicale du Teatro Nacional de São Carlos de Lisbonne et de l’Orchestre symphonique national du Portugal (entre 2008 et 2011) et chef principal du Theater Basel (de 1998 à 2002) cisèle les partitions avec soin, faisant respirer et chanter les phalanges qu’elle dirige. Un critique de ResMusica écrivit même qu’elle avait le don de “survolter” l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine avec qui elle a travaillé plusieurs fois ces dernières saisons (pour Madama Butterfly, Otello et Le Château de Barbe-Bleue), suscitant, à chaque fois, l’admiration. Une baguette ductile, une profonde sensibilité et une immense rigueur : voilà ce qui qualifie le mieux cette musicienne qui nous propose un programme composé d’oeuvres de créateurs avec lesquels elle entretient de profondes affinités, Mozart, Strauss, Britten et Mendelssohn dont on entendra la Symphonie n° 4 “Italienne”. Pour le compositeur, cette promenade transalpine “dispense le bonheur”, illustrant son credo : “La musique, je ne l’ai pas trouvée dans l’art lui-même, mais dans les ruines, les paysages, la gaîté de la nature”.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
MOZART | Symphonie n° 7a en sol majeur “Alte lambacher” KVApp.221/KV45a
STRAUSS | Burlesque pour piano et orchestre en ré mineur

BRITTEN | Young Apollo pour piano, quatuor à cordes et orchestre à cordes op. 16
MENDELSSOHN | Symphonie n° 4 en la majeur op. 90 “Italienne”
Julia JONES
Julia JONES
Artur PIZARRO
Artur PIZARRO
Musica
• Julia JONES direction biographie • Artur PIZARRO piano biographie

vendredi 23 janvier 2014 I 20h Une baguette étincelante | Mozart, Strauss, Britten, Mendelssohn

PMC SALLE ÉRASME | TARIF 2

Une baguette édtincelante

Dans le monde très masculin de la direction d’orchestre, Julia Jones fait figure d’exception. Celle qui fut notamment directrice musicale du Teatro Nacional de São Carlos de Lisbonne et de l’Orchestre symphonique national du Portugal (entre 2008 et 2011) et chef principal du Theater Basel (de 1998 à 2002) cisèle les partitions avec soin, faisant respirer et chanter les phalanges qu’elle dirige. Un critique de ResMusica écrivit même qu’elle avait le don de “survolter” l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine avec qui elle a travaillé plusieurs fois ces dernières saisons (pour Madama Butterfly, Otello et Le Château de Barbe-Bleue), suscitant, à chaque fois, l’admiration. Une baguette ductile, une profonde sensibilité et une immense rigueur : voilà ce qui qualifie le mieux cette musicienne qui nous propose un programme composé d’oeuvres de créateurs avec lesquels elle entretient de profondes affinités, Mozart, Strauss, Britten et Mendelssohn dont on entendra la Symphonie n° 4 “Italienne”. Pour le compositeur, cette promenade transalpine “dispense le bonheur”, illustrant son credo : “La musique, je ne l’ai pas trouvée dans l’art lui-même, mais dans les ruines, les paysages, la gaîté de la nature”.
Pour préparer les concerts Invitation à l’écoute
Le soir du concert Avant-propos musical
MOZART | Symphonie n° 7a en sol majeur “Alte lambacher” KVApp.221/KV45a
STRAUSS | Burlesque pour piano et orchestre en ré mineur

BRITTEN | Young Apollo pour piano, quatuor à cordes et orchestre à cordes op. 16
MENDELSSOHN | Symphonie n° 4 en la majeur op. 90 “Italienne”
Julia JONES
Julia JONES
Artur PIZARRO
Artur PIZARRO
Musica
• Julia JONES direction biographie • Artur PIZARRO piano biographie

retour