Orchestre L'OPS en résidence Résidence Meinau

L’action éducative de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg sur le quartier de la Meinau

2002/2003
2003/2004

2002/2003

Sous l'impulsion de la Municipalité de Strasbourg, l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, en partenariat avec l'Inspection académique et la Direction régionale des affaires culturelles d'Alsace, s'est engagé dans un projet innovant de coopération avec l'ensemble des établissements scolaires et des associations du quartier de la Meinau autour de la musique. Cette démarche a été motivée par le désir " de se rencontrer, d'échanger, de s'écouter, d'apprendre l'un de l'autre, de créer ensemble… de partager.

Le choix de cette thématique répondait à une volonté forte d'ouvrir les écoles sur leur environnement culturel, en particulier sur les structures artistiques strasbourgeoises, et de les fédérer autour d'actions culturelles innovantes. Ce projet a offert à l'orchestre un axe de travail pertinent lié à la valorisation du patrimoine symphonique et à la découverte de l'Orchestre symphonique.

Ce travail de sensibilisation a été mené à la fois en temps scolaire et en temps périscolaire. Cette démarche éducative avait la particularité de s'inscrire dans la durée et de se développer sur l'ensemble d'un territoire.

Les activités en temps scolaire

Entre autres activités, des activités musicales liées au projet ont eu lieu en temps scolaire. Un projet cithares était mené dans les écoles de la Meinau depuis plusieurs années. Il s'agissait d'une initiation à la pratique de cet instrument. Ces activités étaient encadrées par les enseignants ou " par des intervenants extérieurs.

Les écoles élémentaires et maternelles
43 classes ont participé aux concerts éducatifs donnés par l'OPS, soit environ 900 enfants. Ces enfants ont bénéficié d'une préparation à ces concerts grâce à des animations musicales proposées par l'association Le Triolet, qui utilisait comme support pédagogique l'instrumentarium Bashet.

Le collège
Une convention de Pôle d'Excellence a été signée entre le collège et l'OPS, par l'intermédiaire du Rectorat, qui a " contribué à la réalisation de plusieurs actions :
  • sensibilisation aux œuvres préparées et interprétées en concert (présence aux générales)
  • atelier d'écoute autour du " Bourgeois Gentilhomme
  • ateliers de création autour des œuvres travaillées avec la participation du compositeur en résidence à l'OPS.
Le Lycée
Une action a été menée au Lycée cette année sous la forme d'un atelier d'écoute autour du Bourgeois Gentilhomme. A l'initiative de deux professeurs de français du lycée, sur une proposition de la coordinatrice du projet, deux classes se sont " impliquées.

Les activités périscolaires

Les activités périscolaires, organisées par la Ville de Strasbourg dans le cadre du Contrat Educatif Local (CEL), se sont structurées autour de ce projet en adoptant, pour l'ensemble des ateliers, la thématique " "A l'écoute de ma ville "».

Il était proposé aux enfants de participer à des ateliers d'éveil, d'initiation et de création soit directement liés à la découverte du patrimoine symphonique, soit pluridisciplinaires (arts plastiques et visuels, musiques du monde, conte…). Animés par des artistes-intervenants qui travaillent souvent en binome, ces ateliers ont eu lieu en dehors du temps scolaire.

Ecole élémentaire Fischart
Françoise GAUME, Conte et Gilbert MEYER, Marionnettes
Une conteuse et un marionnettiste ensemble, pour guider les enfants à travers leur ville.
Grâce au conte, les enfants ont peuplé la ville de héros imaginaires qui prennaient vie dans l'atelier marionnettes. Une mise en scène sonore de leurs aventures a été réalisée.

Laurent KOHLER, Dessin " et Etienne GRUEL, Percussions
L'atelier dessin animé par un architecte proposait aux enfants de comprendre la ville selon son Histoire et sa géographie : comprendre la ville, acquérir quelques données essentielles des phénomènes urbains à travers l'étude de Strasbourg, en partant de ce que les enfants connaissent le mieux ": leur quartier.
En percussions, les enfants ont fait un travail d'écoute et de création musicale à travers la richesse des instruments à percussion.
La découverte de sons de différents lieux de la ville de Strasbourg -enregistrés avec l'aide d'un ingénieur du studio CRICA- était "prétexte à une composition musicale des enfants.

Claude LORY, Bois et Yaël PICARD, Musique
Les enfants ont travaillé à une œuvre collective qui consistait à réaliser un plan sonore et une maquette en volume d'un lieu qui leur était proche. Ils devaient réinventer ce lieu selon des critères auditifs et visuels.
La musicienne et le plasticien ont ainsi amené les enfants à développer et à enrichir leur écoute et leur regard critique sur le monde qui les entourait. Il était donné à ces derniers " la possibilité d'être non seulement acteur mais également créateur de leur propre environnement acoustique et visuel.

Marie-Claude CARROUGE (Association le Triolet), Musique et Eric FERRON, Découverte des collections
L'atelier animé par Le Triolet donnair l'occasion d'une découverte de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, découverte enrichie d'un éveil musical.
Certaines séances ont mené les enfants vers un parcours ludique au travers des collections des différents musées de la ville de Strasbourg, les enfants tentant de retranscrire les souvenirs de leurs visites en musique.

Méta LEBENS, Arts Plastiques et Sophie Charlotte GAUTIER, Cinéma
La plasticienne a invité les enfants à l'observation des peintures de Picasso qui représentaient des musiciens ou des instruments de musique.
La vidéaste a sensibilisé les enfants au cinéma et les a initié à la réalisation audiovisuelle en visionnant des films en classe, en assistant à des projections en salle, en faisant des petits exercices ludiques qui visaient à faire comprendre les principes de base du cinéma et en réalisant un ou plusieurs films de courtes durées en lien avec l'atelier Arts Plastiques .

Françoise GAUME, Conte et Frédérique KUHN, Gravure
Mythes, légendes et contes, ces trois formes littéraires vieilles comme le monde, ont toujours et partout raconté l'Histoire de l'homme. Le Conte permet d'interroger la vie quotidienne en lui donnant une valeur universelle. Pour faire découvrir aux enfants " "leur ville "» il apparaîssait donc comme un moyen d'expression approprié. L'enfant était amené à sortir de son quartier pour aller à la découverte de la ville de Strasbourg, ce chemin étant parcouru à travers une histoire imaginée (conte), dessinée et gravée (gravure).

Méta LEBENS, Arts Plastiques et Francky REINHARDT, Guitare
Le guitariste a fait découvrir aux enfants les composantes de leur environnement géographique et humain et développera chez eux leur sentiment d'appartenance à cet environnement. Il leur a également fait comprendre quelles conséquences ont les règles et les valeurs appliquées dans le comportement quotidien de chacun, sur le bon fonctionnement de la vie collective d'un quartier, d'une ville, d'un pays.
L'apprentissage de la guitare a été l'outil de cet échange entre l'adulte et l'enfant.
Les réalisation musicales des enfants ont donné lieu à des échanges croisés avec l'atelier animé par l'artiste plasticienne.

Yaël PICARD, Musique et Nicolas ALTHUSER, Vidéo
La musicienne et le vidéaste ont permis aux enfants de créer et réaliser un montage filmique et sonore sur le principe du cadavre exquis. Ce jeu collectif a consisté "à composer un film sonore à partir d'images et de sons qui n'ont à priori rien à voir les uns avec les autres. La réalité de la vie quotidienne des enfants s'est mélangée à la fiction du cinéma tant au niveau visuel qu'au niveau sonore. Le principe du cadavre exquis a laissé "une part au hasard dans l'élaboration et la création du film sonore.

La Compagnie SOKAN, Percussions et Jupy DE AZEVEDO ALVES, Danse Brésilienne
Un percussionniste et une danseuse ont fait découvrir aux enfants deux cultures différentes ": la culture d'Afrique de l'Ouest et la culture brésilienne par le biais de deux moyens d'expression (les percussions et la danse) En plus d'une ouverture sur des horizons culturels différents, les enfants ont pris conscience de la place de leurs corps dans l'espace, à être sensibilisés à un autre moyen d'expression par l'art, enrichir et diversifier leur vocabulaire et leurs modes d'expression par des vécus variés.

Michel WARTEL, Journalisme
Lors de cet atelier, les enfants sont devenus de véritables journalistes en herbe. Ils ont retranscrit la mémoire des ateliers CEL, questionnent les intervenants périscolaires sur leur pratique et leur mobilisation autour de la thématique musicale. Les web-trotteurs ont rédigé sur le net des reportages avec textes et photographies de leurs visites.

Ecole élémentaire de la Canardière
Nicole DOCIN-JULIEN ": Conte
Il était une fois ma Ville ": une rue, un conte "!
Développement de l'écoute, de la concentration et de la mémoire.
Objectif ": apprivoisement des rues de la ville par leur mise en relation avec des contes. Encouragement à l'oralité.
Conte du monde à partir de certaines rues de Strasbourg classées par thématiques ":
métiers (forgerons, orfèvres…), alimentation ( marchés, fruits et légumes…),
nature (jardin, étoile…), pays, provinces (Ile de France, Provence…), etc…
et
Méta LEBENS ": Arts plastiques
Les noms de rues de notre ville évoquent des images et nous racontent des histoires.
En jouant avec des couleurs, des formes, les image et les motifs, l'enfant apprend à décliner, transformer, amplifier afin de faire apparaître de nouvelles images.

Elise PEREZ ": Conte
Libérer l'imaginaire par le monde magique du conte.
Exercer la mémoire en retenant le conte, ses poésies et ses chansons pour pouvoir les transmettre.
Répertoire de contes tziganes.
et
Méta LEBENS ": Arts plastiques
Musique et peinture.
Oser la couleur, jouer avec la lumière, exprimer une émotion au travers de l'écoute musicale dans l'atelier " "arts plastiques "»autour des traditions musicales tziganes.

Lotfi BENAYED ": Rythmes et Percussions
A travers l'écoute et la pratique, l'artiste propose aux enfants une approche sensible et concrète de la musique. Le cycle d'initiation leur permet de se familiariser avec les instruments à percussion (connaissance des possibilités sonores de l'instrument, travail du doigté pour générer le son, mémorisation des sons et des phrases rythmiques, travail sur la maîtrise du tempo,...). Il leur permet également d'appliquer des règles de vie collective qu'ils peuvent transposer à l'extérieur.

Les actions menées sur le quartier avec les associations

Plusieurs actions ont été proposées aux habitants du quartier, par l'intermédiaire des associations intéressées.
L'Orchestre Philharmonique de Strasbourg a accueilli un groupe lors de la générale d'un concert " ayant au programme la création mondiale d'une œuvre écrite par Jean-Louis Agobet pour l'OPS. A cette occasion, ils ont pu visiter les locaux de l'Orchestre. Quatre rendez-vous, Les saisons instrumentales ont été proposés, permettant de découvrir les différentes familles qui composent l'orchestre (percussions, cuivres, bois et cordes), avec la participation de musiciens de l'OPS et présentées par le compositeur en résidence. Ces animations qui ont eu lieu pour la plupart dans les locaux associatifs du quartier ont permis de toucher un public varié (femmes au foyer, personnes en insertion sociale et professionnelle, retraités, habitants divers). Un mini-concert a été proposé à l'issue de chaque séance. Une animation autour de l'instrumentarium Bashet est également prévue en juin, permettant un temps de découverte des sons sous la forme d'un atelier de pratique.





100 enfants et un orchestre symphonique à la Meinau
A l'initiative de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Orchestre national et du compositeur Jean-Louis Agobet, une centaine d'enfants de 6 à 10 ans ont vécu l'expérience d'une création musicale avec un orchestre symphonique de quatre-vingt-dix musiciens dans le quartier de la Meinau. Ce projet s'est inscrit dans une plus vaste collaboration de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg avec le quartier de la Meinau.

Le premier objectif de ce concert symphonique avec les enfants du quartier de la Meinau a été de tenter de briser la vitre entre les plus jeunes générations et le concert symphonique. Pour favoriser cet accès à la musique classique, les enfants ont eu pendant plusieurs mois un contact direct et "vivant", avec le compositeur puis avec l'orchestre.

L'enjeu le plus important de ce projet était de permettre l'expression spontanée et la créativité dans un langage sonore. Convaincu que l'enfant s'intéresse au monde sonore (et musical) à partir de ses propres expériences, le compositeur a choisi de laisser les enfants - chaque groupe d'enfants étant encadré par un intervenant - faire leur propre choix, leur propre composition.

L'enfant a ainsi collaboré de tout son être à cette expérience musicale, puisque l'éveil sonore devait être vécu dans sa globalité (corps, émotions, etc.). Tout le travail de préparation de ce projet a également permis de sensibiliser les enfants aux notions de timbre, d'intensité, de rythme, d'harmonie - même s'ils n'en sont pas immédiatement conscients - pour pouvoir par la suite aborder un apprentissage plus structuré et "classique" de la musique.

Le compositeur, à part la transcription de leurs propres réalisations musicales, a ensuite conçu une " mise en son » orchestrale de leur travail, afin d'apporter une cohérence à ces divers matériaux musicaux et de proposer une pièce s'intégrant au programme musical regroupant des œuvres du répertoire.

Le pari de cette aventure était simple : permettre de découvrir la musique, l'orchestre, rencontrer un compositeur, être soi-même acteur-musicien-créateur d'un évènement symphonique... ainsi susciter le goût pour la musique. Sortir le concert symphonique des salles de spectacles pour le faire entrer "chez le futur public" fait aussi partie de notre mission de musiciens.

Il faut ici infiniment remercier les enseignants et les artistes-intervenants, ouvriers de ce travail avec les enfants, Pierre Bangratz (cithares), Lotfi Benayed (darboukas), Marie-Claude Carrouge (instrumentarium Bashet), Anne-Yolaine Diarra (djembés), Issa Dembele (djembés), Etienne Gruel (darboukas), et Yaël Picard (cithares).

Présentation en forme d'avertissement

Ne cherchez pas dans cette musique une cohérence stylistique et encore moins une volonté de faire œuvre. Écoutez résonner la musique de ces enfants à travers le prisme de l'orchestre, qui se prête avec un immense talent à cette expérience unique. Mettons-nous au service de ces créateurs-musiciens, écoutons ce qu'ils nous disent.

Goethe disait ": "l'Oreille est le chemin du cœur "… Peut-être ces enfants apercevront le début de la route, laissons-les cheminer.

Alors, est-ce que vous êtes prêts "?
(Jean-Louis Agobet)

Cette première année a permis d'établir des liens avec les différents partenaires du projet (associations, parents, enfants, enseignants, etc.) et d'aboutir à la concrétisation de plusieurs actions, dont la création proposée aux enfants. C'était là les fondations d'un partenariat à développer dans la continuité.

Nous avons saisi toutes les mains tendues, ne les lâchons pas…




Les concerts

Mardi 27 mai - 20 h - Hall Jean-Nicolas Muller
Mercredi 28 mai - 20 h - Palais des Fêtes


Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Orchestre du Conservatoire national de région de Strasbourg
Jan Latham-Koenig direction musicale

Est-ce que vous êtes prêts ?
Fantaisie pour 100 enfants de la Meinau et orchestre
sur une idée originale de Jean-Louis Agobet, compositeur en résidence à l'OPS
création mondiale sous la direction de Julien Masmondet

Edvard Grieg (1843-1907)
Peer Gynt, suite n° 1, opus 46
Au matin " (Allegro pastorale)
Mort d'Ase (Andante doloroso)
Danse d'Anitra (Mazurka)
Dans le hall du Roi de la montagne (Alla marcia et molto marcato)
Bedrich Smetana (1824-1884)
La Moldau (Vltava)
Kurt Weill (1900-1950)
Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny, suite pour orchestre de l'Opéra Mahagonny


2003/2004


Le travail entrepris par l'Orchestre philharmonique de Strasbourg sur le quartier de la Meinau s'est poursuivi en 2003/2004. Son action a été renforcée par la nomination, par l'Education nationale, d'un enseignant sur le quartier de la Meinau, et d'une dumiste chargée du suivi. Une convention "Pôle excellente musique" a été signée avec le collège Lezay-Marnésia. Tout au long de l'année scolaire, les interventions se sont multipliées dans les différents établissements scolaires du quartier, animées par Jean-Louis Agobet.

Les saisons instrumentales

Animées par Jean-Louis Agobet, compositeur en résidence, avec la participation des musiciens de l'OPS, ces saisons proposaient de découvrir les pupitres de l'orchestre au fil des saisons. Ces animations d'une durée de 45 minutes environ, ont été présentées cette année aux établissements scolaires du quartier de la Meinau (maternelles, élémentaires, et collège).

Les concerts éducatifs
Les écoles ont eu à nouveau la possibilité de participer aux concerts éducatifs, avec au programme pour la saison 2003/4 ": Bizet ": Carmen et " Bizet/Chédrine Carmen suite. Les classes qui le souhaitaient ont pu également bénéficier des animations musicales.

Les concerts famille
Ils présentaient le même programme que les concerts éducatifs mais sont destinés aux enfants accompagnés de leurs parents…

Chorale
Constitution d'une chorale dans les écoles élémentaires : Il semblait important de développer l'activité du chant choral à Fischart, Canardière et Application.

Le collège
6ème Lezay-Marnésia
Pour des raisons de discipline à l'intérieur de l'établissement, plusieurs ateliers n'ont pu être mené à terme (une journée à l'ops par exemple). La nomination de la dumiste a permis de recadrer en classe, mais de façon insuffisante pour permettre un résultat tangible avec cette classe.

Décembre
travail de composition sur un thème commun
Atelier découverte n° 2 animé par Jean-Louis Agobet ":
thème ": La musique c'est physique ": le son la note
Janvier
travail de composition sur un thème commun
générale concert au Palais de la Musique et des Congrès
visite des locaux de l'OPS
saison instrumentale les cordes animée par Jean-Louis Agobet
Février
travail de composition sur un thème commun
générale du concert avec l'œuvre de Jean-Louis Agobet
saison instrumentale les cuivres animée par Jean-Louis Agobet
Mars
travail de composition sur un thème commun
générale du concert au Palais de la Musique et des Congrès
Saison instrumentale Percussions animée par Jean-Louis Agobet
Avril
une journée à l'OPS
Saison instrumentale Les bois animée par Jean-Louis Agobet
Mai
travail de composition sur un thème commun
générale concert au Palais de la Musique et des Congrès
Atelier découverte n°3 animé par Jean-Louis Agobet
thème ": Le chef d'Orchestre, à quoi ça sert "?
Juin
travail de composition sur un thème commun
Atelier découverte n°4 animé par Jean-Louis Agobet
thème ": Une petite histoire de la musique

Les maisons de retraite
Deux ateliers ont eu lieu à la maison de retraite du Kachelof. L'intérêt des participants à ces ateliers nous a laissé penser qu'il été souhaitable d'organiser des actions pour ces personnes, souvent de mobilité réduite.

Concert du chœur de l'Ops
Organisé le 3 avril 2004 en l'Eglise St Vincent de Paul. Grand succès pour ce concert. L'Eglise était quasiment pleine. Nombreux parents avec leurs enfants (y compris des petits). Un public habitué aux concerts mais également des personnes n'ayant pas l'habitude de fréquenter nos salles.